Articles

Fermer Annuaire des membres

Fermer Biblio critique

Fermer Biographie

Fermer Ici et ailleurs

Fermer L'association

Fermer Metteurs en scène et interprètes de Corneille

Fermer Non, Corneille n'a pas écrit les oeuvres de Molière ! Nos adhérents réagissent

Fermer Quand on aime, on imite : pastiches et parodies de Corneille

Fermer Spectacles

Annuaire

Fermer Annuaire des membres

Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Partenaire

Educnet

Visites

 741882 visiteurs

 10 visiteurs en ligne

Rechercher sur le site



Bienvenue sur le site du Mouvement Corneille - Centre International Pierre Corneille

 fond.jpg

Éditorial

Pierre Corneille, Polyeucte, mise en scène par Brigitte Jaques-Wajeman

Théâtre des Abbesses (Paris), jusqu’au 20 février 2016

 

Toute tragédie commence par son dénouement, et ce n’est pas à la mort du martyr que se termine Polyeucte, mais à la conversion de Pauline et, plus miraculeuse encore, à celle de Félix, à l’ébranlement même du païen que demeure Sévère. C’est sur l’horizon eschatologique et, dans l’Histoire, sur la promesse du prochain triomphe du christianisme sur le paganisme, que s’achève – fin heureuse – la tragédie religieuse de Corneille, dont l’action se situe vers 250 ap. J.-C, au cœur de la persécution des chrétiens. A cet égard, disons-le d’emblée, la mise en scène de Polyeucte par Brigitte Jaques-Wajeman est délibérément, mais on pourrait presque dire saintement iconoclaste, tout comme Pauline se montre « saintement rebelle », enfin, aux lois de la naissance : en transformant ce dénouement, en faisant parler Nietzche plutôt que Corneille dans une ultime phrase dite par Sévère, Brigitte Jaques-Wajeman se montre paradoxalement fidèle à ce qui est propre au théâtre, l’ouverture du sens, que la volonté d’édification refermait chez Corneille.

A suivre dans la rubrique "Nouvelles"

Myriam Dufour-Maître

 

Présidente du Mouvement Corneille

 

 
La dernière nouvelle

POLYEUCTE, Théâtre de l'Essaïon, 75004 Paris
 
Du 1 Février 2016
au 29 Mars 2016
Les lundis et mardis à 19h30
Tarif plein : 20 €
Tarif réduit* : 15 €
 
Réservations 01 42 78 46 42
 


Pauline : Quittez cette chimère, et m'aimez.

Polyeucte : Je vous aime, beaucoup moins que mon Dieu, mais bien plus que moi-même.

Cette tragédie historique se situe en Arménie, au IIIe siècle après Jésus-Christ, lors de la persécution des chrétiens par l'empereur romain Decius. Corneille évoque les conséquences de la conversion au christianisme de Polyeucte : conséquences psychologiques et sociales pour le convertir lui-même, qui doit rompre avec ses attaches humaines, et conséquences politiques puisqu'il est le gendre du gouverneur romain, Félix.

Auteur : Pierre Corneille

Mise en scène : Ulysse Di Gregorio
Scénographie : Benjamin Gabrié 
Costume: Salvador Mateu Andujar
Distribution : Justin Blanckaert, Dorothée Deblaton, Christopher Bayemi, Bruno Guillot, Coline Moser

 

6, rue Pierre au lard (à l'angle du 24 rue du Renard) 75004 Paris

BUS : 38, 47, 75 ou 29. Arrêt Centre Georges Pompidou. 

Métro ligne 1: Hôtel de ville.

Metro ligne 11 : Rambuteau

Metro ligne 1, 4, 7, 11, 14 : Châtelet

 

... / ... Lire la suite


 
Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons

Webmaster : Olivier Armand
^ Haut ^